coppeJe sais qu’il clame son innocence mais on ne peut s’empêcher de penser « Encore un homme politique pris dans une magouille ! »

Cela n’étonne même plus. L’immense majorité des hommes politiques sont mus par l’appât du gain et par la recherche des avantages qu’ils peuvent tirer de leur position. Et ils en veulent de plus en plus tant ils se croient impunissables.

A droite et à gauche, c’est la même rengaine. Et je suis convaincu que, si sait-on jamais, un autre parti que le PS ou l’UMP venait au pouvoir, les nouveaux venus se comporteraient de la même manière. Il n’y a qu’à se rappeler, par exemple, le comportement « Gauche Caviar » à l’arrivée du PS au manettes en 1981.

Il faut faire un grand nettoyage et renvoyer tous ces gens sans idées à la retraite (où, à nos frais, ils ne seront pas à plaindre puisqu’ils ont été efficaces pour s’en préoccuper).

Et après, on s’étonne que les français votent pour des extrêmes mais les hommes politiques ont tout fait pour dégouter les français.

Coppé s’en va mais cela n’en fait qu’un parmi une tripotée de compères. Perso, je ne l’aimais pas. Il transpirait l’ambition par tous ses pores, peut être encore plus que Sarkozy, c’est tout dire. Je le trouve pédant et imbu de lui même. Allez, ce ne sera pas une perte, on s’en passera sans problème. Mais rien ne dit qu’il ne reviendra pas. Les français aiment bien voter pour des hommes politiques condamnés pour escroquerie. Et plus c’est gros et plus c’est facile de revenir. Et avec une vingtaine de millions d’euros, il n’a pas fait dans la dentelle l’UMP.

Publicités