279101_le-premier-ministre-russe-vladimir-poutine-a-moscou-le-17-aout-2011Tel le gamin moyen en cour de maternelle, Vladimir Poutine a fait son petit caprice en publiant sa liste de persona non grata en Russie. Et on est dans l’ubuesque.

Franchement Bruno Le Roux, ils l’ont tiré au sort. Qu’est-ce que la Russie peut avoir à craindre du chef de file des députés socialistes ? Qui a peur aujourd’hui d’un socialiste français. C’est du grand n’importe quoi !

Et Henri Malosse, président du Comité économique et social européen (CESE), c’est un dangereux activiste lui aussi ? A croire que les services secrets Russes ne sont plus ce qu’ils ont été ; il faut qu’ils remettent leurs fichiers à jour, à moins qu’envisager l’achat de logiciels et matériels informatiques américains pourrait les aider ?

Si l’on considère BHL, je comprends mieux. Ila son franc parler et est une fervent opposant de la connerie où qu’elle soit. Et à l’est, il y en a une belle couche n’est-ce pas ?

Il ne manque que le petit Depardieux sur cette liste. Cela aurait été risible. J’ai peut être loupé quelque chose mais je ne l’ai d’ailleurs pas entendu sur le sujet le Gérard. C’est vrai aussi qu’il trouve que la Russie est une démocratie exemplaire, il ne peut décemment critiquer son ami Poutine qui l’a si bien reçu.

Publicités