Image2François Hollande approche de sa mi-mandat et c’est un euphémisme de dire que les résultats ne sont pas là. Et il faut être franchement optimiste pour croire qu’il va arriver à tenir tous ses engagements. D’autres se le disent aussi et commencent à placer leurs pions pour cette fameuse échéance de 2017 qui se rapproche inéluctablement.

Vautour au dent longues, le premier s’appelle Montebourg. Sa sortie de ce week-end pour critiquer vertement Hollande et le gouvernement Vals est son premier coup sur une trajectoire qui, il l’espère en tout cas, le positionnera favorablement pour les primaires socialistes. Il emmène avec lui dans ses bagages le petit Hamon qui s’est lui aussi lâché ce week-end.

Nous voilà reparti avec un Parti Socialiste en phase d’éclatement. Et la France dans tout cela ? Ils s’en foutent, ils ne pensent qu’à leur futur boulot de dans 3 ans. Et après on se demandera encore pourquoi les français ne font plus confiance à leurs hommes politiques. Il ne faut quand même pas sortir de l’ENA pour le comprendre, juste être un peu plus proche des citoyens normaux.Mais cela n’intéresse pas toute la clique des Montebourg, Hamon, Mélenchon, Duflot, … Et la liste est longue.

Publicités