Ce lundi matin 18 août, j’ai entendu sur France Infos l’histoire de cet ingénieur qui aurait été interdit d’accès à une centrale nucléaire à cause de sa religion musulmane. C’est vrai qu’au début on se dit qu’il y a discrimination manifeste et que cette interdiction est douteuse. D’après son avocat, cet homme ne présente aucun danger. Puis l’on commence à apprendre, par exemple, qu’il milite pour que les jours de fête musulmans deviennent fériés. Et là tout de suite, l’alarme se déclenche dans ma tête et je me dis que la prudence s’impose. Comme d’habitude avec beaucoup trop de musulmans, ces personnes se croient au dessus des lois. On commence par des jours fériés et ensuite, quelle sera la prochaine étape ? Ce week-end par exemple, j’ai vu à Versailles une femme se promener en Burqa. Alors que c’est explicitement interdit par la loi française. Mais ces gens ne reconnaissent notre loi que quand elle est à leur avantage. Et la bafoue le reste du temps !

Pour en revenir à notre ingénieur, son activisme, même limité, me semble devoir être pris très au sérieux. Ce qui a été fait pour aboutir à l’interdiction. Je suis convaincu que l’Islam est un danger potentiel pour les pays occidentaux et qu’il faut être vigilant et très prudent. Ce n’est pas quand ce sera trop tard qu’il faudra agir, il faut prendre des précautions au préalable. Ce qui semble avoir été fait dans le cas qui nous intéresse. Au moins jusqu’à maintenant.

Publicités