FHLe président Hollande s’est copieusement fait sifflé lors des cérémonies du 11 novembre 2013. C’est sans doute regrettable car ce n’est pas le bon moment. Mais regardons-y d’un peu plus près. François Hollande a voulu mettre en avant les concepts de Patrie, d’Honneur, de Rassemblement. Concepts importants, je n’en doute pas.

Mais qu’a fait M. Hollande depuis son entrée à l’ENA ? On, sait qu’il n’a pas réellement travaillé, toujours fourré dans des cabinets ministériels, dans des planques parlementaires et autres amusements que la République Française sait si bien offrir à ses élites. On pourrait donc se dire qu’il a au moins eu le temps d’étudier par exemple. Dans ce cas, n’a t’il jamais entendu parler de Maslow et de sa fameuse pyramide ? Cela me surprend beaucoup car, même si le concept est un peu controversé, l’idée reste. Il n’a peut être pas du être attentif quand le sujet a été traité. C’est pas bien !

pyramide de maslow 1Il saurait alors que l’homme se construit couche par couche et qu’avant de faire siennes des idées telles que Patrie ou Honneur, que l’on peut situer au choix dans les couches Appartenance ou Estime (cf. dessin de gauche), il faut déjà avoir satisfait à des besoins plus primaires, à savoir :

1 – Physiologiques ce qui correspond schématiquement à la nourriture et à la santé

2 – Sécuritaires ce qui englobe le logement et le travail.

Monsieur Hollande, égaré peut être dans ses palais républicains, ne le sait peut être pas suffisamment mais, pour nombre de ses concitoyens, les 2 besoins primaires évoqués ci-dessus ne sont pas correctement remplis. Inutile alors d’essayer de leur vendre les niveaux supérieurs, c’est peine perdue. Et je suis certain que nombre des siffleurs décriés sont des personnes pour qui la satisfaction des besoins physiologiques et des besoins de sécurité n’est pas aujourd’hui réalisée. Et c’est justement à eux que le président devrait s’intéresser. Mais, engoncé dans son idéologie socialiste, dans une attitude typiquement mitterrandienne, il croit que ses discours intellectuels correspondent aux attentes des français et lui permettront de se construire enfin une vraie stature d’homme politique. Grave erreur comme le montre les sondages de popularité actuels.

Par contre, un point qui m’étonne quand même, c’est qu’aucun de ses conseillers ne lui ait parlé de Maslow. C’est quand même quelque chose de simple qu’il devrait être à même de comprendre (on peut affubler François Hollande de quantité de défauts mais il est évident que ce n’est pas un imbécile) . Il devrait alors peut être déjà penser à changer de conseillers. Cela le mettrait ensuite dans la bonne dynamique pour changer de 1er ministre voire de gouvernement 🙂

Publicités