… choisissent-ils toujours un candidat lamentable ?

Lalonde en 1981 (3,87%), Waechter en 1988 (3,78%), Voynet en 1995 (3,31%), Mamère en 2002 (5,25%) et Voynet encore en 2007 (1,57%).

A chaque fois des personnages sans charisme, sans réel programme et donc à l’arrivée des scores ridicules.

Et ce n’est pas cette année que cela va changer. Eva Joly est sans doute la pire de tous ces candidats avec son charisme de cactus et ses discours ânonnés.  On peut même se demander si le score particulièrement mauvais de 2007 ne va pas être enfoncé ?

Comment en arrive-t-on là ?

Tout d’abord avec un programme monocorde : « Stopper le nucléaire » ne peut être une base suffisante pour construire un gouvernement. Bien sur que les français se soucient du nucléaire mais c’est loin de faire partie de leurs sujets de préoccupations principaux. Et ç ales écolos ne l’ont toujours pas compris.

Ensuite avec un mouvement bordélique à la gauloise où les querelles internes bouffent la plus grande partie de l’énergie. Pour moi, la plupart des leaders écolos cherchent d’abord à se trouver la bonne place payée par la République qui leur permettra de se la couler douce. Voynet y est arrivé et cela donne des idées aux autres. Joly se verrait bien ministre de la Justice (on croit rêver mais cela pourrait bien se réaliser avec Hollande) ; Duflot n’est pas difficile, tout lui ira !

 

J’accuse les Verts (au sens large) d’être si mauvais qu’ils ont dénaturés et décridibilisés le mouvement écologique. Ils sont si profond dans le trou de leur nullité qu’il faudra plusieurs incidents majeur type Fukushima pour qu’ils remontent dans l’opinion française. Dommage pour la nature, pour nos enfants !

Publicités