Ce n’est pas parce qu’il se paie du bon temps dans sa maison de luxe en plein coeur de Manhattan, entre films, musculation, jacuzi et bains de soleil sur la terasse, qu’il faut oublier ce pauvre Strauss-Khan !

D’ailleurs, au sujet de sa maison, je me pose une grave question : « Qui fait le ménage ?  » Parce que, quand même, un 300m² avec tout ce monde dedans, cela doit se salir. Faire venir une femme de ménage me semble peu judicieux. Une poussée de testostérone et hop, une seconde plainte. NON, il ne faut pas jouer avec cela. C’est peut être Anne qui s’y colle. Comme cela on fait d’une pierre 2 coups : la maison est propre et Dominique est rassasié.

Car, comme tous les reporters l’ont remarqué lors de la sortie au tribunal, DSK a une petite mine et l’air fatigué. Pourtant, il est innocent parait-il donc sa conscience ne devrait pas le titiller et il devrait pouvoir se reposer sans problèmes dans cette belle maison. Je ne vois donc que 2 raisons à sa petite forme : soit la maison est très mal insonorisée et, Manhattan ayant une réputation de ville bruyante, Dominique dort mal (mais alors là, au prix du loyer faut pas hésiter à rouspéter. Avec tous les avocats qu’il a sous la main, il ne devrait pas se laisser faire et porte plainte contre le propriétaire). Soit la présence de son épouse le conduit à faire des folies de son corps (surtout si elle est déguisée en soubrette) et alors son air fatigué s’explique (quoique moi de tout temps je lui ai toujours trouvé un air fatigué à Dominique. Avant je me demandais un peu pourquoi. C’est drole, plus maintenant).

Soyons un peu sérieux, arrêtons ces digressions et revenons au coeur du sujet. Il semble donc que ses avocats pensent plaider le rapport consenti. Tant mieux pour lui s’il s’en sort mais, franchement, qui voudrait comme président de la république d’un type qui se tappe les bonnes dans les hotels. Cela ne fait pas trop glamour quand même. Allez candidat suivant.

Publicités