Dans un article sur Luc Ferry , j’avais calculé que ce brave philosophe, qui se proclame haut et fort comme n’étant pas un assisté ( « je ne suis pas un assisté, et je ne demande rien à personne, surtout pas de faux postes ni des missions bidons » voir ) palpait environs 5 500 € dans ce que j’appellerais des emplois de complaisance, quoique tout à fait légaux dans cette république bananière que Nicolas Sarkozy construit patiemment année après année.

On a appris aujourd’hui, qu’il touchait aussi 4 500 € de plus par mois pour être professeur. La vie est vraiment dure pour ce pauvre homme. Et en plus, il n’assure même pas ses cours. Là on tombe immédiatement dans l’abus. Il faudrait qu’un contribuable porte plainte pour salaire abusif.

Sur le fond, rien à dire, il a tout faux.

Sur la forme, il est quand même étonnant que l’université se réveille enfin au bout de 8 mois d’absence. Soit le service administratif est totalement nul (toujours possible avec des fonctionnaires), soit la sortie de Luc la balance sur le ministre pédophile a irrité des gens haut placés qui ont sorti l’artillerie lourde. La coïncidence temporelle entre les 2 évènements est quand même bizarre non. De toute manière, c’est pas grave, il l’a bien cherché.

A qui le tour ? La liste des ministres et ex-ministres de Sarkozy est longue, cela m’étonnerait qu’il n’y en aitpas eu d’autres qui aient trop tiré sur la corde. Tiens je parierai bien sur la mome Rachida, si elle ennuie Fillon dans ses visées parisiennnes, elle va être dans le viseur. Et comme j’ai de forts doutes sur son éthique, …

Publicités