Cela devient pénible d’entendre la gauche plaindre Strauss-Khan et l’ériger en victime. Je comprends qu’elle ait les boules de perdre son champion car cela va maintenant être dur d’être au 2nd tour avec une Aubry, un Hollande ou une Royal mais il faut aussi être un peu objectif.

Parlons un peu de Tristane Banon par exemple.  Il y aurait eu une tentative de viol là aussi. Et quand je lis des choses comme « L’élue socialiste Michèle Saban en veut pour preuve que «tout le monde sait que sa fragilité, c’est la séduction, les femmes. Ils l’ont pris par cela» » ou comme « Même son de cloche du côté de Dominique Paillé, rallié à Jean-Louis Borloo, qui évoque «une peau de banane» glissée sous les chaussures du patron du FMI, dont chacun connaîtrait, selon lui, «la vulnérabilité» par rapport aux femmes. », je ne peux m’empêcher de penser que ce qui arrive n’est pas un accident. Franchement, se dire que DSK aurait pu être président de la France, avec toutes ses vulnérabilités, ses fragilités, on se demande ce qu’il en aurait résulté ?

Et maintenant  j’entends dire que la défense de DSK aux US partirait sur la ligne de défense du rapport consenti. Et ben, si cela était vrai, il y aurait encore à redire. Etre malade au point de se tapper la femme de chambre dans un hotel, vous pensez vraiment que c’est digne d’un futur chef d’état ?

Alors que la gauche commence à prendre un peu de champ vis à vis de Strauss-Khan sinon on va finir par penser qu’eux aussi ils trouvent cela normal.

Pour finir sur un clin d’oeil, allez voir 😉

Publicités