En Tunisie ou ailleurs, il est inadmissible que des ministres du gouvernement profitent de cadeaux offerts par des personnes privées. Légitimement, on ne peut que se poser des questions sur d’éventuelles compensations qui pourraient être données par le ministre et donc en fait par nous. Rappelons-nous toutefois, sans que cela n’excuse MAM, que l’exemple a été donné au plus haut niveau et à plusieurs reprises !

J’ai évoqué ci-dessus les cadeaux de personnes privées mais la situation est très similaire quand ce sont des gouvernements qui font des cadeaux à un ministre qui n’est pas explicitement en représentation. Je parle bien sur de Fillon qui se fait payer une partie de ses vacances personnelles par le gouvernement égyptien. Là encore on ne peut que se poser des questions sur d’éventuelles contreparties.

Si à ces cadeaux, on ajoute le choix de pays où de graves troubles opposent la population à des gouvernements totalitaires (donc l’Egypte et la Tunisie pour ceux qui n’auraient pas compris), on se trouve dans une situation ubuesque où on se dit que, obnubilés par les avantages qu’ils espèrent tirer, nos pauvres ministres n’ont plus aucun discernement. Et là encore, l’exemple a déjà été donné au plus haut niveau de l’état.

Avec Sarkozy, nous sommes devenus une république bananière où nos gouvernants et l’ensemble de notre classe politique se sont totalement éloignés des français pour ne plus s’occuper d’eux. Et malheureusement, je ne fais aucune confiance à la gauche pour modifier cette tendance.

Publicités