[Dessin récupéré sur Rue89]

A la fête de la fraternité du week-end dernier, Mélenchon aurait dit : « Il faut vraiment que le pays aille mal pour que des gens qui se sont tirés la bourre se retrouvent ici »

C’est une manière de voir. Moi je pense plutôt que, comme les chevaux qui sentent l’écurie, les leaders de la gauche sentent que la possibilité d’une victoire en 2012 n’est plus une utopie. Et dans le cas d’un retour de la gauche au pouvoir, il va y avoir des places à prendre et donc il est important de ne pas se facher avec les ténors du PS car on ne sait pas encore qui va être choisi lors des primaires et donc qui a de bonnes chances de succéder à Sarkozy. Pour les plus jeunes, je rappellerai qu’en 81, Mitterand a créé un gouvernement pléthorique avec des ministres et des secrétaires d’état en pagaille pour récompenser les copains et que la gauche-caviar n’était pas un vain mot à l’époque.

Mélenchon, et sans doute bien d’autres, se verrait bien dans les ors de la république, cela vaut bien un petit sacrifice comme se supporter la Royal un week-end 😉

Et n’oubliez pas de spéculer sur le caviar, le foie gras et le champagne, je fais confiance aux socialistes, s’ils sont élus, pour reprendre leurs anciennes habitudes !

Publicités