D’habitude, je suis plutôt du genre à regretter que la culture ne soit plus que marginalement considérée dans notre pays aussi devrais-je être content de voir que l’on parle de Camus. C’est quand même mieux que Johnny, Stevy, Gregory et autres.

Oui mais là, ce qui gêne, c’est que la démarche est plus politique que culturelle. Sarkozy s’en fout un peu de Camus, on sait que ce n’est pas un lecteur malgré toutes les histoires racontées sur le sujet depuis son troisième mariage avec Carla Bruni.

Non, là, Sarkozy veut se poser en égal de Mitterand et de Chirac et donc mettre sa célébrité au Panthéon. Alors pourquoi pas Camus, cela va être le cinquantenaire de sa mort ! Et donc le voila parti sur cette idée avec l’enthousiasme qu’on lui connait. Mais franchement, alors que la France est en crise économique, que le chomage augmente, ne peut-on trouver une meilleure utilisation des fonds publics ? Surtout que le français de base ne sait déjà pas qui est Camus : « il est dans quelle émission de téléréalité déjà ? ». Alors le Panthéon, le français de base il s’en fout, ou alors pour Johnny dans quelques années oui mais alors ce sera Sarkozy qui ne sera plus à l’Elysée (gros soupir d’espoir).

Heureusement que les enfants de Camus ne sont pas chauds pour un tel hommage. On va y échapper pour Camus mais cela ne résoud pas le problème de Nicolas qui veut son « panthéonisable ». Il va falloir en trouver un autre.

Dur, dur !

Publicités