jean-sarkozy« Jeune homme sans formation, sans expérience, cherche place bien payée, avec une forte visibilité médiatique et ne demandant pas trop de travail car j’ai d’autres choses à faire ! »

Si vous êtes beur, issu des quartiers dit difficiles c’est du suicide ce genre de demande. Par contre, si on s’appelle Sarkozy, Jean Sarkozy, rien de plus aisée que de trouver une place avec une telle candidature. Le népotisme, son père il connait. Tiens demandez donc à Serge Richard à France Télécom ou à Bruno Martinon en Californie.

Qu’a fait le « fils de » jusqu’à maintenant ? Elu dans une circonscription où l’on dit que même un hamster, avec une carte UMP, se ferait élire. Elu à la tête du conseil général par ses pairs qui ont du avoir de strictes consignes de vote à suivre impérativement sous peine de se retrouver dans un placard. Voila pour sa légitimité démocratique. Pas vraiment reluisant.

Coté expérience professionnelle, cela va aller vite. AUCUNE. Point final, passez à la ligne.

Coté formation, il est en seconde année de droit à 23 ans, un age où beaucoup d’autres étudiants sont déjà à BAC+5. Pas de quoi sauter au plafond donc sur ces capacités scolaires. En plus, le droit n’est surement pas la voie royale pour diriger un organisme comme l’EPAD.

De toute manière,il s’en fout, il y aura toujours un directeur de cabinet ou équivalent qui fera le travail pour lui ! La vie est vraiment dure en 2009 quand on s’appelle Sarkozy ! Il va bien sur être élu par un conseil d’administration dont les membres jouent leur carrière sur ce coup là. Ils n’ont sans doute pas de tendance sucidaire.

Et après, notre cher président parlera de la valeur du travail, de la formation, de la reconnaisance du mérite. Quelle hypocrisie !

 

Si vous pensez que ce parachutage est innaceptable dans un pays démocratique, n’hésitez pas à allez signer la pétition. Déjà 44 648 signatures aumoment où j’écris ce texte.

Publicités