Gare Montparnasse, ce mardi 29 janvier. Train de 19h08 pour Rambouillet. Départ à l’heure, c’est à noter 🙂

Gare de Bellevue, arrêt. Le chauffeur nous dit que le train est en panne et qu’il est en train de lire le livret de dépannage (sic). 15 minutes plus tard, annonce du chauffeur : « ce train ne prend plus de voyageur ». Doux euphémisme pour nous signifier de nous casser du train ! Le chauffeur ne sait peut être pas réparer son train mais il a suivi visiblement des cours de communication 🙂

Nous voiçi donc en gare de Bellevue et là, on retrouve la SNCF au summum de sa forme. 19h40, visiblement c’est l’heure de l’apéritif car aucune annonce pour nous guider. Faut-il retourner sur Montparnasse pour espérer prendre un autre train ou est-il préférable d’attendre içi ? Chacun se débrouille comme il le sent. Puis, toujours sans aucune annonce, les écrans font apparaître l’arrêt à 19h51 d’un train pour Rambouillet. Entre 2 pastis, un cadre a décidé de faire arrêter un train à Bellevue pour prendre les voyageurs. Je me dis que j’ai peut être bien fait de ne pas retourner à Montparnasse malgré les nombreux trains qui traversent la gare à toute allure. A 19h58, changement d’affichage, le train est signalé « retardé ». 19h59, il arrivera à 20h01. Pour finalement apparaître vers 20h10 soit 20 minutes après la première indication pour un train partant de Montparnasse tout proche de Bellevue.

Bien sur, un train peut tomber en panne, les aléas cela existe. Mais ensuite gérer les voyageurs devrait faire partie du savoir faire de base d’une société qui se vante de faire bouger des millions de personnes chaque jour. Par contre, quand il s’agit de faire grève pour en foutre toujours moins, je ne me fais pas de soucis, ils sont au top. Pour ce qui est de leur coeur de métier, ils s’en foutent, ils sont fonctionnaires et nous sommes des usagers.

SNCF de M…. !

Publicités